La Musique sous surveillance
Jüdischer Kulturbund in Deutschland
(Fédération Culturelle Juive en Allemagne)


"Le ghetto sans murs"
(1933 - 1941)

Retour Copyright © 1999-2017
Claude Torres
Montpellier
France

 

 
En Avril 1933, 2 mois après la proclamation du IIIe Reich, les Juifs allemands sont écartés de toute activité professionnelle publique. Avec les lois raciales de Nuremberg en 1935, ils seront
déchus de la nationalité allemande. Dès Octobre 1933, les artistes juifs se regroupent en associations, tolérées par le régime, sour le controle du "Reichskulturverwalters" Hans Hinkel et jouant pour un public exclusivement juif dans des lieux exclusivement juifs. Le "Kulturbund Deutscher Juden" est dirigé par le Dr Kurt Singer et se développe dans 60 villes allemandes. Après 1935, parce qu' on ne peut pas être "Juif et Allemand en même temps", la fédération se transforme en "Jüdischer Kulturbund in Deutschland". En 1938, une exposition "Entartete Musik" à Dusseldorf, essayera de démontrer que la musique des juifs est une musique dégénérée "nègre , bolchevique et cosmopolite" incompatible avec les standards de la musique allemande définis par Goebbels, suivant en cela les idées de Richard Wagner, de Theodor Stengel ou de Hans Pfitzner. Ainsi en 1938, environ 2300 musiciens juifs auront été chassés des activités musicales du Reich. Plus de 180000 Juifs de toute l'Allemagne deviendront membres actifs de l'association. Pendants sa première année d'activité le Kulturbund présentera 69 opéras et 117 concerts, et de mi-1934 à mi-1935, 57 opéras et 358 concerts. La fédération culturelle juive durera jusqu'en 1941. A partir de ce moment-là tous les musiciens juifs auront, soit choisi l'exil, soit été directement assassinés, soit déportés dans des camps de concentration où ils seront assassinés peu après.
Seuls quelques uns survivront.
 
Lily E. Hirsch
A Jewish Orchestra in Nazi Germany
Musical Politics and the Berlin Jewish Culture League

University of Michigan Press (2010)
ISBN-13: 978-0-472-11710-9

 

Michael H. Kater
The Twisted Muse
Musicians and Their Music in the Third Reich

Oxford University Press (1997)
ISBN : 978-0-19509-620-0
Nikolaus Bacht
Music, Theatre And Politics in Germany
1848 to the Third Reich
Ashgate Publishing (2006)
ISBN : 978-0-75465-521-3
Erik Levi
Music in the Third Reich

Palgrave Macmillan (1996)
ISBN: 978-0-33364-693-2
     
Martin Goldsmith
The Inextinguishable Symphony
A True Story of Music and Love
in Nazi Germany

ISBN: 0-47107-864-6
John Wiley & Sons (2000)
Eike Geisel
Geschlossen Vorstellung
Der Jüdische Kulturbund in Deutschland 1933-1941

Da Capo, Holland
ISBN: 3-89468-024-5
Henryk M Broder, Eike Geisel
Premiere und Pogrom
Der Jüdische Kulturbund 1933-1941

Siedler Verlag
ISBN : 3-88680-343-0

Fondateurs du Kulturbund
     
Berthold Goldschmidt
(18.1.1903, Hamburg - 17.10.1996, Londres)
Créateur de l'orchestre du Kulturbund de Berlin
Exilé en Angleterre en 1935
Kurt Singer
(11.10.1885, Berent, Prusse - 7.2.1944, Térézin, Rep. Tchèque)
Réfugié à Amsterdam en 1938, interné à Westerbork en 1943 puis à Térézin le 20 Avril 1943
Créateur du Jüdischer Kulturbund
William (Wilhelm Hans) Steinberg
(1.8.1899, Cologne - 16.5.1978, New York)
Créateur de l'orchestre du Kulturbund de Francfort
Exilé en Palestine en 1936 et en 1938 aux USA
       
Robert Müller-Hartmann
1884, Hambourg - 1950, Dorking, Angleterre
Conseiller Musical du Judischer Kulturbund de Hambourg.
Professeur de musique à l'école juive de filles
1937, Exil à Londres
(Interné dans le Camp de l'Île de Man en 1940)
Bartnet Licht
(1874, Vilnius -1951)
Responsable musical de l'Arbeiterbildungsinstitut (Chef de choeur) puis du Gewandhaus de Leipzig, il participe au Judischer Kulturbund de Leipzig dès 1933.
Il est déporté à Terezin en janvier 1944, d'où il survivra.
Siegfried Sonnenschein
(1909, Dresde - 1980, )
Avec son épouse Rebecca, née Radcliffe
Organisateur avec Walter Goldman du Judischer Kulturbund de Dresde
(Émigre a Shanghai en 1939)
Richard Fuchs
26 Avril 1887, Karlsruhe, Baden, Allemagne
22 Septembre 1947, Wellington, Nouvelle Zélande

Fondateur du Judischen Kulturbund fur Baden-Wurttenberg à Karlsruhe.
(Exilé à Wellington en décembre 1938 après avoir été interné un mois à Dachau)

Orchestres et Choeurs du Kulturbund
       
Michael Taube Erich Eisner Julius Prüwer Janot S. Roskin
       
Warner Seelig-Bass
1915, Brandenburg an der Havel
1988, New York
Dirige l'orchestre du
Judischer Kulturbund Theater

Exil aux USA en 1938 avec son épouse,
la chanteuse Marion Koegel,
également membre du Kulturbund
Joseph Rosenstock
27.1.1895, Cracovie - 17.10.1985, New York
Dirige le Judischer Kulturbund de
Berlin de 1933 à 1936

Exilé à Tokyo en 1936
Rudolf Gerhard Schwarz
1905, Vienna - 1994, London
Dirige le Judischer Kulturbund de
Berlin de 1936 à 1941

Déporté à Auschwitz en 1943 puis
Sachsenhausen et Bergen-Belsen
Réfugié en Suède en 1945
Alfred Auerbach
9 Juin 1873, Stuttgart - 31 Janvier 1954, Stuttgart
Dirige des concerts liturgiques à Frankfort
Émigre aux USA en 1940
   
Concert à la Synagogue Max Herzog Straße, Munich, 18 mai 1938
sous la direction de Erich Eisner (1897, Prague - 1956, Bolivie)
Arrêté et déporté à Dachau en 1938, il s'exile en Bolivie
Concert à la Synagogue Oranienburger Strasse, Berlin, 1939
sous la direction de Julius Prüwer (1874, Vienne - 1943, New York)
Exil aux États-unis via Vienne et la Russie
   
Programme du Kulturbund Deutscher Juden Frankfort, 10 Mars 1935
Musiques de Engel / Fromm
Direction Hans Wilhelm Steinberg
Frankfort, 30 Août 1938
Stimmen im Tempel
Direction Alfred Auerbach
Frankfort, 7 Novembre 1935
Musiques de Fromm / Kahn / Geiger-Kullmann / Kuhnau
Direction Nathan Ehrenreich
 
Concert de l'orchestre du Kulturbund de Frankfort
 
Concert à Berlin sous la direction de Berthold Sander
(18 Avril 1890, Emmerich-Rhein- Novembre 1943, Theresienstadt)
 
  The Berlin Jewish Culture League recorded a suite of dances from the incidental music to the play, Uriel Acosta by Karol Rathaus who composed this music originally in 1930 for the Habima Theater. The orchestra is conducted by Joseph Rosenstock (1935)
   
In 1935 Sid Kay's Fellows, a pop orchestra, recorded a medley of Jewish folksongs.
The solo singer is Ferris Gondosch (né Friedrich Goldstein).
The songs in the medley are "Oyfn Pripetchik" ("By the Fireside" - composed by Mark Warshawski), "A Geneyveh" ("A Robbery"), "Amol Iz Geveyn A Mayseh" ("Once There Was a Story") and "Az Der Rebbe Lakht" ("When the Rebbe Laughs" - a satirical song).
In 1933 Ludwig Misch founded the Jewish Madrigal Choir in Berlin. In December, 1934 they performed and then recorded Schubert's setting of Psalm 92 with soloist Fritz Lechner.

 

Vorbei… Beyond Recall / A Record of Jewish musical life in Nazi Berlin, 1933-1938
Bear Family BCD 16030 (11 CDs / 1 DVD), CD 7

Suite From Uriel Acosta (2 parties) ""Judischer Tanz, part1-2"
Text : Karl Gutzkow
Orchester des Jüdischen Kulturbundes Berlin
Generalmusikdirektor, Joseph Rosenstock, Leitung
Novembre 2001
ISBN : 3-89795-825-2
(78 rpm Lukraphon 1121-A 595-596, 03/1935)

 


Members of the wind section of the Jüdischer Kulturbund hold their instruments, probably during a rehearsal.
Bremer, Michaelis (oboe) Manfred Lechner (oboe), Heinz Bramson (clarinet) and Gerhard Singer (cello).
1933 - 1938, Berlin
© USHMM (from Kurt Michaelis)

 

Artistes

Igo (Ivo), Guttmann (Gutman), ténor
1896, Vienne - 19.5.1966, New York, USA
1939, exil aux USA
Fritzi Jokl, soprano
23 mars 1895, Vienne - 15 octobre 1974
1937, exil aux USA
Sabine Kalter, contralto
28 mars 1897, Jaroslaw, Galicie
1er Septembre 1957, Londres
Emigre à Londres en 1935
Alexander Kipnis, basse
1er février 1891, Jytomyr (Zhitomir), Ukraine
14 mai 1978, Westport, Connecticut, USA
Emigre aux USA en 1940
       
Frederick Lechner, baryton basse
10 juin 1904, Stettin, Allemagne (auj. Pologne)
17 octobre 1984, New York
Exil aux USA en 1936
Paula Lindberg-Salomon, contralto
(Née Paula Levy)

21 Décembre 1897, Frankenthal / Pfalz, Bavière
17 Avril 2000, Amsterdam, Pays-Bas
Coopère au Kulturbund de 1935 à 1937
avec Kurt Singer
Karl Neumann, ténor
(1881 ou 1891, Wolhynien - 1963)
Concerts et enregistrements avec le Kulturbund Berlin.
1938, exil aux USA
Paul Schwarz, ténor
30 Juin 1887, Vienne
24 Décembre 1980, Hambourg
Emigre en 1934 vers Bruxelles puis en 1936 à Glyndebourne
       
Mascha Benya-Matz (Benyakonsky), soprano
Participe au Kulturbund de Berlin
du printemps 1937 à octobre 1938
Émigre aux USA en décembre 1938
Rosemarie Gumpert (alto), Günther Goldschmidt (flûte)
Émigrent aus USA en 1941
(Rosemary and George Gunther Goldsmith)
Henry Meyer (violon) Déporté à Auschwitz en 1943
Membres du Kulturbund
Julius Gutman, Basse
18 Juin 1889 - 22 Octobre 1960, New York
Exil en Angleterre en Juin 1939 puis aux USA en Mars 1947
       
Kurt Michaelis (Hautbois)
Membre du Kulturbund
Emigre aux USA en 1941
Jakob Sakom (Violoncelle)
1877, Panevezys, Lituanie - Octobre 1941, Lituanie
Membre de la fédération culturelle juive de Hambourg. en 1938.
Émigre en 1938 vers la Lituanie.
Assassiné lors de l'invasion de la Lituanie par les troupes allemandes.
Edith Weiss-Mann (Clavecin)
11.5.1885 Hambourg - 18.5.1951 Westfield, New Jersey
Exil aux USA en 1939
Andreas Weissgerber (violon)
Sadagóra, Bukovine - Tel-Aviv, Israël
       
Johanna Margarete Sultan (Grete Sultan)
21 Juin 1906, Berlin - 26 Juin 2005, New York
Pianiste
Exil aux États-Unis en 1941
Isa Kremer
21 Octobre 1887, Beltz, Bessarabie
7 Juillet 1956, Córdoba, Argentina
Chanteuse Yiddish
Émigre en Argentine en 1938
The Gebrüder Wolf
Ludwig Wolf
(4 Décembre 1867 - 8 ou 9 Mars 1955, Hambourg), Créateur du trio
Léopold Wolf
, Isaac (6 juin 1869 - 16 juin 1926, Hambourg) Membre du trio depuis 1895
James Wolf
(1870, Hambourg -1943, Ghetto de Theresienstadt)
Ils ont pris part au premiers spectacles de la fédération culturelle juive de Hambourg et ont organisé le spectacle „Bunten Abend“
       

 


Dresdner Liste: Musikstadt Dresden und nationalsozialistische Judenverfolgung 1933-1945 in Wort und Bild.
Ein Beitrag zur Dresdner Musikgeschichte
La Liste de Dresde: Musique dans la ville de Dresde et la Persécution des Juifs par les Nazis, 1933-1945, Texte et Images.
Contribution à l'Histoire de la Musique à Dresde.
Agata Schindler, Dresde, 2003.

De 1933 à 1938 de nombreuses activités musicales ont été organisées à Dresde par le "Jüdischer Kulturbund" sous la direction de Walter Goldmann et Siegfried Sonnenschein.
Des musiciens professionnels de Dresde y participent : Les chanteuses Herta Mautner-Falk, Bella Erdoes-Herzfeld, Sabine Jurmann et Irma Infeld. Les pianistes Margarete Anschel-Hofstein et Leonhard Prinz. D'autres musiciens au chômage prêtent leur concours : Walter Goldmann, Alfred Wittenberg et Paul Blumfeld forment un trio avec piano. On entend également les violonistes Heinz Meyer (Henry W. Meyer) et Rosa Satsch, le pianiste Fritz Meyer, ainsi que le saxophoniste et accordéoniste Rolf Neuding.
On y joue les musiques de Hugo Leichentritt, Arno Nadel, Karl Meth, Herbert Fromm, Max Kowalski, Julius Weinberg, Walter Leigh, Salomone Rossi, Gustav Mahler, Celia Bizony, Ernst Toch et Issay Dobrowen.
“Balak and Bilam” de Hugo Adler y est donnée en première mondiale.
Parmi les artistes qui ont participé aux concerts à Dresde pendant cette période, 21 sont morts en Camps de Concentration.

 

>
Alexander Kipnis, basse
Preiser 89019
Alexander Kipnis, basse
Nimbus NI 7885/86
Alexander Kipnis, basse
Music & Arts 4661
Isa Kremer
Guild CGY604
Greater Recording Co GRC 98
Wergo SM 16252
       
Frederick Lechner, baryton basse
Rockport 0072911 5009-2 4
Paula Lindberg-Salomon, contralto
BTR 9702
Fritzi Jokl, soprano
Preiser Records 89191
Fritzi Jokl, soprano
Lys 372
       
Andreas Weissgerber, Violin
Arbiter ARB147
Andreas Weissgerber, Violin
Symposium 1146
Grete Sultan
The Legacy, Volume 1 (2 CDs)
Labor Records 7837-2
Grete Sultan
The Legacy, Volume 2 (2 CDs)
Labor Records 7838-2
       
Verstummte Stimmen
Die Vertreibung der „Juden“ aus der Oper 1933 bis 1945

(4 CDs set)
In Memoriam Edith Weiss-Mann
Telemann : Sonata in C minor
Geonsch : Sonata in F Major
Telemann : Sonata in E minor
Edith Weiss-Mann, harpsichord
Alfred Mann, recorder
Lois Wann, oboe
Westminster XWN-18589
Antonio Vivaldi
Les Quatre Saisons Op. 8 (1947)
Louis Kaufman, violin
Edouard Nies-Berger, organ
Edith Weiss-Mann, harpsichord
Concert Hall Chamber Orchestra
Henry Swoboda
Naxos 8.110297-98
J. S. Bach
Concerto after Benedetto Marcello
Italian Concerto
Edith Weiss-Mann (Clavecin)
Allegro LA-5
(10")
       
Gebrüder Wolf
"Snuten un Poten"
Musant 006
Gebrüder Wolf
Im Himmel ist´s herrlich
Musant 015
Amol Is Gheven A Maiseh
Once Upon A Time
Artistic Enterprises B-107
Women's Circle Education Department
WC-101

Sidor Belarsky & Masha Benya
Vladimir Heifetz
Joseph Mlotek, narrateur
1957
A Yiddish Song Recital
Mascha Benya
Poetry of Itzik Manger
Columbia OS 3010 (K7)
Musique Internationale CM7377
Michael Brodsky (Acc.)
Olga White, Piano
Evelyn Anik, Piano

 


Max Rostal

(7 Juillet 1905, Teschen, Silésie - 6 Août 1991, Berne, Suisse)
Fonde en 1930, le Rostal-Quartett qui joue pour le Kulturbund Deutscher Juden
Émigre au Royaume-Uni en 1934

 
Testament SBT1319
Max Rostal, violin
Colin Horsley, piano
Brilliant Classics 8400
Collection : Retrospective
Max Rostal, violin
Max Rostal (violin) plays
Bach, Beethoven, Biber, Brahms, Mozart and Paganini
Meloclassics MC2033 (2 CDs)
July 20161
 
       
Symposium 1068 Symposium 1076 Symposium 1079 Symposium 1142-43

 

Compositeurs du Kulturbund

Wilhelm Grosz (1894-1939)
Exil en Angleterre, 1934
Rosy Geiger-Kullmann
20 Juin 1886, Frankfort s/ le Main
4 Janvier 1964, Monterey / Californie
Exil à Cuba, 1939 et aux USA, 1940
Joel (Yuliy) Engel (1868-1927)
HaDydbuk de Shalom An-ski
Max Kowalski (1882-1956)
Déporté au Camp de Buchenwald en 1938
Libéré en 1939, Exil à Londres
(Photo Leo Baeck Institute, NYC, USA)
       
Jean Gilbert (Max Winterfeld)
11 février 1879, Hambourg
20 décembre 1942, Buenos-Aires
Exil, Espagne, Paris et Buenos-Aires, 1933
Jacob Weinberg
7 Juillet 1879, Odessa, Russia
2 Novembre 1956, New York, USA
Ludwig Rottenberg
11 octobre 1864, Czernowitz, Bucovine
6 mai 1932, Francfort-sur-le-Main
Beau-père de Paul Hindemith
Arthur Chitz
5 septembre 1882, Prague
Déporté à Buchenwald en 1938.
Déporté à Skirotava (Riga) en Janvier 1942
Assassiné à Kaiserwald près de Riga en 1944
       
Edvard Moritz
23 Juin 1891, Hamburg,
30 Septembre 1974, New York
1934/1935, dirige le Jüdische Kammerorchester
de Hambourg
Exil, USA via Anvers, 1937
Immanuel Bernfeld Karl Wiener
1891, Vienne, Autriche
22 juillet 1942, Camp de Sachsenhausen
Compositeur et pianiste au
Jüdischen Kulturbund, Berlin
Alexander-Idyll op. 38 für Klavier
19.4.1942
Prison de la Gestapo, Alexanderplatz, Berlin
Gerhard Goldschlag
15 février 1889,
Camp de Auschwitz
Compositeur, Pianiste

 


Artistes de la représentation de l'opéra de Jacob Weinberg (1879–1956)
"Hechalutz" (Les pionniers) op. 18 au Kulturbund en 1938.
Au centre Mascha Benya
Scenes from folk-life in Palestine en 3 actes
Livret traduit du Russe en anglais (par Arthur Mendel), Yiddish, et Hebrew
J. Fischer & Bro, New York. 1932, 224 p.
L'action se passe en Pologne puis dans une "Kvutsah" (Établissement collectif agricole juif de Palestine)

 

 
Afrika Songs op. 29
Rondels op. 11
Bänkel und Balladen op. 31
Hit Songs

Decca 455 116-2
Symphonische Variationen über ein eigenes Thema op. 9 (1920)
Franz Schreker's Masterclasses
in Vienna and Berlin Vol. 3.
Kolja Lessing, piano
Editons Abseits EDA 024
 
Wilhelm Grosz
 
The Dybbuk
Texte : Shalom Ansky (An-Ski)
Livret hébreu : Chaim Nachman Bialik
Habimah National Theatre
CBS 70012/13 (2 LPs, 33 1/3, 12")
Hadibuk, Suite No. 1
The Ohio State University Chorale
Hilary Apfelstadt, conductor
Jewish Music : Between East and West
The Dybbuk : Suite, Op. 35, for clarinet, strings and percussion
Chamber Music and Folksongs
Toccata Classics TOCC0343
Musicians of the Pittsburgh Jewish Music Festival
1 August 2017
Joel Engel

 

Sechs Lieder (1913)
Opus 1

Suzi More
lil red hen records
Die Sonne Sinkt, Drei Gedichte von Frederich Nietzsche (1913)
Opus 2

Suzi More & Kendell Kard
lil red hen records
Sechs Gesange (1913)
Opus 3

Suzi More & Kendell Kardt
lil red hen records
Zwolf Gedichte aus Pierrot Lunaire (1913)
Opus 4

Suzi More & Glenn Tiedemann
lil red hen records
       
Drei Lieder auf Gedichte von Martin Greif (1915)
Opus 5

Suzi More & Victoria Griswold
lil red hen records
Zwei Klavierstücke (1913)
Opus 6
Victoria Griswold
lil red hen records
Drei Balladen von Conrad Ferdinand Meyer (1914)
Opus 7
André Lamar Smith & Glenn Tiedemann
lil red hen records
Drei Gedichte von Martin Greif (1914)
Opus 8

Suzi More & Victoria Griswold
lil red hen records
       
Vier Lieder vierscheidener Dichter (1916)
Opus 9

Suzi More & Victoria Griswold
lil red hen records
Sechs Lieder auf alte Gedichte (1914)
Opus 10
Suzi More & Angela Manso
lil red hen records
Sechs Liebeslieder Aus Dem Rokoko
Opus 11

D.J. Abbamont & Glenn Tiedemann
lil red hen records
Fünf Marienlieder (1927)
Opus 12

Suzi More & Angela Manso
lil red hen records
       
Sechs Gedichte von Verlaine (1928)
Opus 13

Suzi More & Angela Manso
lil red hen records
Fünf Gedichte von Hermann Hesse (1931)
Opus 14

Suzi More & Angela Manso
lil red hen records
Sechs Gedichte von Klabund (1930)
Opus 15
Suzi More & Glenn Tiedemann
lil red hen records
Fünf Lieder verschiedener Dichter (1931)
Opus 16

Suzi More & Angela Manso
lil red hen records
       
 
Sechs Lieder aus dem westöstlichen Divan von Goethe (1934)
Opus 17
Suzi More & Glenn Tiedemann
lil red hen records
Sieben Gedichte von Hafiz (1933)
Opus 18
Japanischer Frühling
Opus 19 (6/10)

Suzi More & Angela Manso
lil red hen records
Zwei Klavierstücke (1913)
Opus 36
Victoria Griswold
lil red hen records
 
Lieder de Max Kowalski Lieder (1913-33)
Suzi More and Friends
CD 1 : Opus 1-7
CD 2 : Opus 8-16
CD Baby
 
       
Pierrot Lunaire Op.4 Nos. 1-7, 10-12
Ernst Wolff, baryton et piano
Columbia set 287
(78rpm, 68877-D; mx XCO 20467)
Pierrot Lunaire Op.4 Nos. 3, 6, 7, 10, 11
Edith Urbanczyk (Mezzo Soprano)
Dunja Robotti (Piano)
Musicaphon 56837
Pierrot Lunaire Op.4 Nos. 2, 4 & 10
The Symposium Opera Collection Vol. 10
Paul Bender, Basse (21/04/33)
Symposium CD 1313
Pierrot lunaire
Atma ACD22734
(2010)
Ingrid Schmithüsen, speaker
Carissa Klopoushak, violin
Chloé Dominguez, cello
Claire Marchand, flute
Simon Aldrich, clarinet
Sara Laimon, piano
Brigitte Poulin, piano
3 May 2016
       
 
Lieder (1934-38)
Melinda Paulsen, Mezzo-soprano
Lars Jönsson, piano
Studio, Musikhochschule Stuttgart
Rec. September 11-13, 2013
Rel. March 11, 2014
Zuk Records 335
Lieder
Opp. 4, 18, 30, ...

Wolfgang Holzmair, baryton
Therese Lindquist, piano
4. November 2011
Rel. May, 2015
Großer Konzertsaal, Arcisstraße, München
Bridge 9431
Lieder nach Gedichten von Stefan Zweig
Op.13 No.6 "Mondschein"

SZ 1
 
Max Kowalski (1882-1956)

 

Richard Fuchs
Piano Quintet in D Minor 1941
Festtag 1935 (Song)
Auf Den Tod Eines Kindes 1937 (Song)
String Quartet in E Major 1945
The Third Richard
The songs of Richard Fuchs
Jenny Wollerman, Soprano
Margaret Medlyn, Mezzo-Soprano
Richard Greager, Tenor
Roger Wilson, Bass
In a Strange Land
Richard Fuchs (1932)
Gina Sanders (soprano)
Kay Shacklock (piano)

Auf Den Tod Eines Kindes
Festtag
In der Fremde

String Quartet in D minor for string quartet
Jade String Quartet
Miranda Adams (violin)
William Hanfling (violin)
Robert Ashworth (viola)
Claudia Price (cello)

Recorded in April 2009
Raye Freedman Arts Centre
String Quartet and Songs

Jacob Weinberg
Naxos 8.559457

Piano Concerto No. 2 in C Major

Barcelona Symphony-National Orchestra of Catalonia
Karl Anton Rickenbacher, cond.
Jorge Federico Osorio, piano

String Quartet, Op. 55
Bingham String Quartet
Shabbat Ba'aretz Op. 41
(Sabbath in the Holy Land Service)

(excerpts)
BBC Singers
Kenneth Kiesler, cond.
Patrick Mason, baritone
Christopher Bowers-Broadbent, organ

 


Julius Chajes
21.12.1910, Lemberg (L’viv, Lwow), Galicie, Pologne - 24.02.1985, Royal Oak, Michigan, USA
1934-1936, Exil en Palestine
Reçoit du Judischer Kulturbund de Berlin, deux prix pour des compositions chorales.
1937, Exil aux USA
 Adarim (1939)
Hebrew Suite (1939, rev. 1965)
Old Jerusalem (1974)
In Celebration of Israel
Naxos 8.559461
Al Nehorot Bavel (Psalm 137:01)
Harold Orbach, Voix
Paul Olefsky, Violoncelle
Julius Chajes, Piano
International Jewish Music Library
JML 3811
Shir Ahavah
Galilee
Old Jerusalem (Psalm 134)
American-Jewish Art Songs
Paulina Stark, soprano
Nadine Shank, piano
Centaur 2108
Yafim Haleylot Bikhanan
(Qu'elles Sont Belles Les Nuits De Canaan)
Yitzkhak Katzenelson, auteur
Moshe Ganchoff Song Recital
Musique International CM 7342
       
Trio for Piano and Strings in D minor
Yuval Trio
Uri Planka (Violin), Simca Heled (Cello),
Jonathan Zak (Piano)
Centaur CRC 2374
Israeli Melodies
Israel Philarmonic Orchestra
David Amos
Crystal Records CD508
Palestinian (Hebrew) Suite
Chen Halevi, clarinet
Vogler String Quartet
Jascha Nemtsov, piano
Hänssler Classic CD93209
Chassid (Prayer)
Eaken Piano Trio
John Eaken (Violin), Nancy Baun (Cello)
Gloria Whitney (Piano)
Naxos 8.554714

 


Oedoen Partos
Pártos Ödön
(Hongrois)
עֵדֶן פרטוש (Hébreu, Éden Partosh)
 1er octobre 1907, Budapest, Empire Austro-hongrois - 6 juillet 1977, Tel-Aviv
Altiste et compositeur Hongrois puis Israélien

Il étudie d'abord à l'académie de Musique Franz Liszt, puis le violon avec Jenő Hubay et la composition avec Zoltán Kodály et devient premier alto dans les orchestres de Lucerne et du Kulturbund de Berlin. En 1934, à cause du nazisme,  il retourne en Hongrie, où le poste de premier alto de l'orchestre de Budapest lui est offert. En 1936, Bronisław Huberman fonde l'orchestre de Palestine (aujourd'hui Orchestre Philharmonique d'Israel), pour lequel il  recrute des musiciens juifs d'Europe. Huberman demande à Partos de le rejoindre, mais il doit refuser pour honorer un engagement antérieur - un contrat avec le gouvernement d'URSS où il enseigne le violon et la composition au Conservatoire de Bakou, en Azerbaïdjan. En 1937, Partos ayant refusé de rejoindre le parti communiste, quitte l'URSS.  Huberman revient à la charge et lui offre le poste de premier alto dans l'orchestre de Palestine. Il occupera ce poste entre 1938 et 1956. Avec le violoncelliste László Vincze, il fonde l'Académie de Musique Samuel Rubin à Tel-Aviv (aujourd'hui École de Musique Buchmann-Mehta), et en 1959 le Lycée d'Art Thelma Yellin. En 1951, Partos est nommé directeur de l'Académie Rubin, poste qu'il occupera jusqu'à sa mort. Ödön Partos est considéré comme un des compositeurs israéliens les plus importants. En 1954, il sera le premier à recevoir le Prix Israël dans le domaine de la musique.

Yizkor (In memoriam) for viola and string orchestra (1946-47)
Rainer Moog
Hamburg Orchestra and Chorus
Emil Klein
Arte Nova Records 37319 2
Mazumi Tanamura
Toho Gakuen Orchestra
Koichiro Harada
BIS 1379/1380
Irving Ilmer
The Chicago String Ensemble
Alan Heatherington
Centaur CRC 2140
Abraham Bornstein
Haifa Symphony Orchestra
Sergiu Comissiona
Mace Records MCS 10033
       
Yizkor (In memoriam) for cello and piano
Romeo 7231

Simca Heled, cello
Jonathan Zak, piano
Song of Praise
Concerto No. 1 for Viola and Orchestra (1943)
Concerto for Violin and Orchestra (1958)
Fusions (Shiluvim)
for Viola and Chamber Orchestra (1970)
Hungaroton HCD32450

Vilmos Szabadi - Violin
Péter Bársony - Viola
Hungarian Symphony Orchestra
András Ligeti
Visions for Flute and Orchestra
Olympia OCD 420

Noam Buchman (Flute)
Oradea Philharmonic Orchestra
Ervin Acél
Yizkor (In memoriam)
for viola and string orchestra (1946-47)

Gideon Roehr
A Master of the Viola
Extraplatte EX-ED 009 (2CDs)
       
Visions for Flute and Orchestra
RCA ISZ 0012

LP, 12" ,33 1/3 rpm, 1980's, Israel
Aurele Nicolet, flute
Israel Chamber Orchestra
Gary Bertini, conductor
Agada for viola piano and percussion
CBS 72821

LP, 12", 33 1/3 rpm, 1970's, Israel
Frank Peleg, piano
Yizkor (In memoriam)
Agada for viola piano and percussion
Fusions (Shiluvim)

Partos Plays Partos
Works for Viola and Chamber Orchestra
IMI S20001
Israel Chamber Ensemble
Gary Bertini, conductor
Yizkor (In memoriam)
Golden Guinea GG-30167

Abraham Bornstein, viola
Haïfa Symphony Orchestra
Sergiu Comissiona

 


Arturo Toscanini, (à gauche), et Bronisław Huberman en 1936,
au concert d'ouverture de l’Orchestre de Palestine à Tel-Aviv.
Extrait du documentaire de Josh Aronson « Orchestra of Exiles » (bande annonce)

Bronisław Huberman, violoniste juif d'origine polonaise (19 décembre 1882, Czestochowa, Pologne - 16 juin 1947, Nant, Corsier-sur-Vevey, Suisse). En 1933, il est chassé d'Allemagne par les nazis et s'exile en Angleterre). Pendant 4 ans il s'était mis en quête, auprès des orchestres du Jüdisches Kulturbund de Francfort et de Berlin, d’instrumentistes prêts à affronter les affres climatiques et politiques d’un pays méditerranéen en marge des grands courants culturels, prêts aussi à se contenter de revenus modestes – la situation économique de l’orchestre étant fort précaire. « On recherchait des musiciens si possible célibataires et juifs… le tuba devait aussi être capable de jouer de la contrebasse… avec ses cachets, un célibataire pouvait vivre chichement ». Et même si Huberman donne à égalité de compétence « la préférence aux citoyens allemands de religion juive », ce qui lui importe avant tout est la qualité des musiciens. Il n’empêche qu’à partir de 1938, l’orchestre et la Palestine allaient devenir un refuge pour nombre d’artistes menacés par la Shoa. Spontanément, Arturo Toscanini accepte de diriger le concert inaugural donné le 26 décembre 1936. La notoriété est immédiate. En 1948, à la création de l’État d’Israël, l’Orchestre de Palestine devient l’Orchestre Philharmonique d’Israël (IPO).
Les heurts entre les autorités du Mandat britannique et l’Agence juive n’épargnent pas l’orchestre. La politique d’immigration est restrictive, et il faut lutter pour chaque autorisation de séjour et de travail. Avec une question qui fait le tour du pays : « Viens-tu d’Allemagne ou par conviction ? ». Par suite des émeutes sanglantes en Palestine dus aux attentats terroristes arabes, quand l’orchestre part en tournée, c’est parfois en véhicule blindé, et placé sous escorte militaire. Il arrive aussi que les concerts, qui assurent les revenus de l’orchestre, soient annulés à cause du couvre-feu. Sans compter les conflits larvés entre les instrumentistes originaires de Pologne, de Palestine, d’Autriche, de Hongrie, d’Allemagne et d’ailleurs. Pourtant tous s’accordent sur un point : « La musique nous a sauvés ».
C'est ainsi que plus de 70 musiciens rejoignent l'orchestre souvent accompagnés de leur famille. Les efforts de Huberman conduisent à sauver près de 1000 vies de l'Holocauste qui se prépare.

 


Jakob Schönberg
( יעקב שנברג )
8 Septembre 1900, Fürth, Bavière - 1er Mai 1956, New York, USA

Fils de David Schönberg, cantor de la synagogue Claus de Fürth, Jakob commence le piano à l'âge de cinq ans. Il suit successivement les cours de l'école secondaire israélite de Fürth de 1906 à 1916, de l'école supérieure de Nuremberg de 1916 à 1919, et de l'école technique supérieure de Darmstadt. Il entre à l'université de Berlin, puis passe un doctorat à l'université d'Erlangen en 1925. Sa thèse porte sue les "Chants traditionnels de la liturgie juive en Allemagne". Elle analyse les mélodies de l'anthologie liturgique du cantor Abraham Baer, "Baal T'fillah", de 1877. Elle a été publiée chez "Spandel Verlag, Nuremberg".
Pendant la République de Weimar (1919-1933), Schönberg  gagne sa vie comme pianiste, critique musical, compositeur et chef d'orchestre. Il écrit des articles dans le "Nürnberger Zeitung" et devient consultant musical pour la "Radio Bavaroise de Munich" qui diffuse quelques unes de ses compositions instrumentales. Il travaille aussi pour le cinéma. Ses composition sont publiées par "Schott & Fils, Mayence", et par "Hawkes et Fils, Londres". Sa première œuvre orchestrale, "Prélude Symphonique", est jouée en 1923.
Bien que certains critiques trouvent dans ses premières compositions une saveur orientale, ses oeuvres prennent un véritable tournant vers le Judaïsme lors de la prise du pouvoir par les nazis en 1933. En 1934 Schönberg transcrit des chants et danses folkloriques apportés en Allemagne par des pionniers venant de Palestine. Dans les années qui suivent il publie "Chants de la Terre d'Israël", une anthologie de 230 chants hébraïques ("Jüdischer Verlag, Berlin, 1935"). Il adapte plusieurs de ces chants pour voix, piano, flûte et alto. Sa "Suite pour Orchestre" utilise une Hora (danse folklorique) tirée de cette anthologie. Ces Horas de Schönberg ont été très populaire sous l'Allemagne nazie, et ont souvent été jouées par le "Jüdischer Kulturbünde" entre 1936 et 1938, à Berlin et Frankfort s/Main.
Jakob Schönberg émigre en Angleterre en août 1939, avec son épouse Fanny. Il a laissé peu d'informations sur sa vie pendant cette période (peut-être interné sur l'Ile de Man). Finalement, il part pour New York en Janvier 1948. Sa mise en musique de la prière du Shabbat, "V'shomru" a été chantée au mois de mai de cette même année par le Cantor David Putterman et le choeur de la Synagogue de Park Avenue. Le mouvement "Hora" de sa "Suite Hassidique pour piano (1937)", a été donnée au Carnegie Hall par le pianiste Ray Lev en Novembre 1948.
Pendant ses dernières années à New York, Schönberg révise plusieurs de ses compositions. Le manque d'informations ne permet pas d'établir une liste complète de ses oeuvres bien qu'un début de catalogue chronologique soit publié en 1940. Il a enseigné à la Trinity School de New York ainsi qu'à la Carnegie School de Englewood, New Jersey. Il décède d'une tumeur au cerveau.

 

Compositions by Jakob Schönberg (1900-1956)
Ein anderer Schönberg
Hänssler 12023 - Edition Profil
Deutschlandfunk 2012

 


Hugo Chaim Adler
17 Jan. 1896, Anvers, Belgique - 24 Dec. 1955, Worcester (MA), USA
Compositeur, Cantor, Chef de Choeurs

 

Hugo Chaim Adler (1894-1955) naît à Anvers (Belgique). De 1915 à 1916 il fait ses études au conservatoire de Cologne, puis en 1917 au Séminaire juif de cette même ville. Il intègre le choeur de Yossele Rosenblatt à Hambourg. De 1921 à 1939, il est le Cantor de la communauté de Mannheim en Allemagne (naissance de son fils Samuel, le 4 Mars 1928). De 1924 à 1926, il étudie la composition avec Ernst Toch et compose plusieurs oeuvres sur des thèmes juifs et bibliques, telles que "Licht und Volk", "Maccabean drama" ou "Balak und Bileam". A partir de 1933, ses compositions sont occasionnellement jouées dans le cadre du "Jüdischen Kulturbund"; la scène biblique "Balak et Bilam" est donnée à plusieurs reprises entre 1934 et 1936 à Berlin, Hanovre et Stuttgart. La "Nuit de Cristal" empêche la création de "Akeda" en 1938. En 1939, Hugo Chaim Adler et sa famille s'enfuient aux USA. Après avoir été engagé en mars 1939 au Temple Emanuel dans les Worcester (MA), il obtient à partir du 1er Septembre  1939 un emploi permanent de Cantor dans cette synagogue. À partir de 1941, il organise un festival annuel de musique liturgique. Ses compositions sont publiées par les Éditions "Transcontinental Music" à New York. En 1942 il est récompensé par le 1er prix de la Conférence Centrale des rabbins américains pour ses oeuvres liturgiques. Il meurt à Worcester (MA) le 24 Décembre 1955.

Ma'oz Tzur
Jan Peerce - The Art of the Cantor
Chanukah / The Sabbath / High Holy Days
Choir and Orchestra
Abraham Ellstein
Vanguard VCD 72017

Ma'oz Tzur
Lights-Music for Chanukah
Boston Zamir Chorale
J. Jacobson, Arranger
Afka 403
Zamir HZ 901

Hannerot Hallalu
Zhou Jin, piano
Carolina Chamber Chorale
Tim Koch, conductor
A Hanukka Celebration
Naxos 8.559410
Hannerot Hallalu
Chanukkah Story
Western Wind Vocal Ensemble
Theodore Bikel
Western Wind Records 1818
       
     
Goldeles Khasene
Der Zingendiker Milner / Lomir Zikh Iberbetn
Henri Gerro & Rosita Londner
Shaul Berezovsky, cond.
Makolit 12027 (LP 33rpm 12")
     

 


Herbert Fromm
(23.2.1905, Kitzingen - 10.03.1995, USA)
In Ewigkeit (In Eternity), Cantata
Premiered by the Jüdischer Kulturbund of Frankfurt, 11.11.1935

Participe au Kulturbund de 1933 à 1937
Exil aux USA, 1937
String Quartet
The Pro Arte Quaret
Lyrichord LLST 7203 (LP)
Sonata in G For Violin and Piano Op. 1 (1949/53)
Gregor Kitzis, violon
Yolanda Liepa, piano
OPUS ONE  91 (LP)
Fantasy for Piano
Yolanda Liepa, piano
OPUS ONE  104
(LP)
Sonata for Piano
based on a Sephardic hymn (1978)
Yolanda Liepa, piano
OPUS ONE  (LP)
       
 
A Cantata
Six Shakeseare Songs, a capella
Fantasy for Piano

Grant Williams, tenor solo
Eugene List, piano
North Texas State University ChorusTransience
Lyrichord LLST 7241
(LP)

American-Jewish Art Songs
Grant Us Peace
Paulina Stark, soprano
Nadine Shank, piano
Centaur 2108
Lights-Music for Chanukah
Hanukka Madrigal: Mi y'mallel?
(from Six Madrigals), for a cappella chorus
Boston Zamir Chorale
Zamir HZ-901 (Afka 403)
       
Chag Purim
Seasons of Our Joy
Music for the Jewish Holidays
Zamir Chorale of Boston
Joshua Jacobson
Zamir HZ-908
The 23rd Psalm
From Boston to Berlin 2011
Zamir Chorale of Boston
Jashua Jacobson
Music from the synagogue bima to the cabaret stage.
Recorded live in concert June 2012
Slosberg Recital Hall, Brandeis University
Zamir 925
Hanukka Celebration
Hanukka Madrigal (Mi y'mallel?)
Rochester Singers 
Samuel Adler, conductor
Naxos 8.559410
In Celebration of Israel
Pioneers (Halutzim)
Yemenite Cycle
Naxos 8.559461

 


Heinrich Schalit & Herbert Fromm
Denver, 1952

 


Heinrich Schalit
Vienne, Autriche, 2 Janvier 1886 - Evergreen, Colorado, 3 Février 1976
Quitte l'Allemagne en 1933 pour Rome puis Londres. Émigre aux U.S.A. en Août 1940

Cantorial Highlights 2
Belebung synagogaler Musik in Europa
Hadrat Kodesh
 - Zur Israel
 - VeAhavta
Sigrid Heinrich
Lorne Richstone
Stefan Schuck
Mimi Sheffer
Ars Production 8869
Jewish Masterworks of the Synagogue Liturgy
Shabbat Evening Service: V'shamru
Kathinka Lorger, orgue
Fabio Romano, piano
Steven C. Berke, Hazzan
Elizabeth S. Berke, Cantor
Deutsche Harmonia Mundi 05472 77388 2 1
Psalms of Joy & Sorrow
23rd Psalm
Alberto Mizrahi, Theodore Bikel
Academy of St. Martin in the Fields Chorus,
BBC Singers, Schola Hebraica
Barcelona Symphony/National Orchestra of Catalonia, Slovak RadioSymphony Orchestra
Naxos 8.559445
Taste of Eternity
Shabbat Evening Service: V'shamru

Western Wind Vocal Ensemble
Matthew Lazar, Conductor
Ron Hilley (Bass)
Mary Ann Hart (Mezzo Soprano)
Western Wind 1890
       
     
Michael Rabin
The Unpublished Recordings 1947 - 1971
Serenade after a Jewish folk song
Violon et Piano
Testament SBT31470 (3CD set)
     

 


Siegfried Würzburger
Organiste et compositeur, il est nommé chef des chœurs de la grande Synagogue de Frankfort où il exerce de 1911 à 1938 (Nuit de Cristal).
Après 1933, il participe activement au Jüdischer Kulturbund, jusqu'à son arrestation le 19 octobre 1941.
Siegfried Würzburger (né le 29/05/1877 à Frankfort sur le Main - déporté le 19/10/1941 à Łódź - décède le 12/02/1942 à Łódź,
de faiblesse et de froid, 26 chemin de Gniezno, dans les bras de son élève Fritz Schafranek.)
Gertrude Würzburg, née Hirsch (née le 20/10/1889 - déportée le 19/10/1941 à Łódź - décédée le 05/03/1942 à Chelmno), pianiste
Grâce à son élève Martha Sommer Hirsch (qui a émigré en 1939 en Hollande puis en Angleterre et aux États-Unis), les manuscrits de 2 compositions ont été sauvés et récupérés aux États-Unis par son plus jeune fils : Kenneth Ward.
Passacaille sur “Moaus-zur” (ca. 1933)
Passacaille et Fugue sur “Kol Nidrei” (ca. 1933)
qu'il jouera le 15 Avril 1934 lors d'un concert à la Synagogue de Wiesbaden.

Ils ont 4 fils :
Hans Würzburg (né le 28/08/1911 - déporté le 19/10/1941 à Łódź) (pratiquement aveugle et asthmatique, il n'a pas pu s'échapper à temps)
Walter Würzburger (né le 21/04/1914, décède le 21/03/1995 à Worcester Park, Londres, Angleterre), émigre vers la France en 1933, puis à Singapour, en Australie en 1940 et finalement en Angleterre en 1951.
Paul Daniel Würzburg (né le 6/02/1918, décède le 14/06/2000 à Hanovre, Allemagne)
Karl Robert Würzburg, alias Kenneth Ward (né le 29/11/1922, décède le 11/01/2010 à Wickford, Basildon, Angleterre)

Passacaille et Fugue sur “Kol Nidrei”
Elohenu (Hebräischer Gesang)
Ambiente 3032
Franz Danksagmüller, Orgue
Naantali monastery church
2015

 


Opérette Viennoise

Oscar Nathan Straus
06.03.1870, Vienne - 11.01.1954, Bad Ischl
Exil à Vienne, Zürich, Paris, USA, 1938
(Père de Leo Strauss, interné à Térézin)
Paul Abraham (Pál Ábrahám)
0
2.11.1892, Apatin (Hongrie)
06.05.1960, Hambourg
Exil en France, 1938
Emmerich [Imre] Kálmán
24.10.1882 in Siófok, Hongrie
30.10.1953, Paris
Exil à Paris, 1938
Edmund Eysler
12.03.1874 - 04.10.1949
Caché et protégé à Vienne par ses amis
       

 

Oscar Straus Emmerich Kalman
His Most Popular Works
Veronika Kincses (Soprano)
Budapest Strauss Symphony Orchestra
Alfred Walter
Marco Polo 8.223596 
Die lustigen Nibelungen
Cantus Classics CACD501131
Die Herzogin von Chicago
Rundfunkchor Berlin, RSO Berlin
Richard Bonynge
Decca 466 057-2 
Gräfin Mariza
Cantus Classics CACD501748
       
 
Paul Abraham
Viktoria und ihr Husar
Blume von Hawaii
Eurodisc (Sony BMG)
Meine Mama war aus Yokohama
Originalaufnahmen von 1929 - 1933
Duo-Phon 5023
Blume von Hawaii
Cantus ClassicsCACD501696
Viktoria und ihr Husar
Cantus Classics CACD501146
       
   
Edmund Eysler
   
Küssen ist keine Sünd
Die schönsten Melodien von Edmund Eysler
ORF
Der Lachende Ehemann
Cantus Classics CACD501316

 


Cabaret
 

Populäre Jüdische Künstler
Musik & Entertainment 1903-1933
Berlin, Hamburg, München
Trikont 2CDs 0292
Populäre Jüdische Künstler
Musik & Entertainment 1903-1936
Wien
Trikont CD 0291
"Zores haben wir genug..."
Kabarettistisches im Jüdischen Kulturbund
Edition Berliner Musenkinder
Duo-Phon 07083
ISBN: 3-93712-707-0
Die Kabarettistin und Schauspielerin
Annemarie Hase
Das Zersägen einer lebenden Dame
Edition Mnemosyne VS2002 (2 CDs)
ISBN : 978-3-934012-02-8
1999
       

 


Annemarie Hase (Annita Maria Hirsch)
Actrice; Chanteuse; Cabarettiste

14 Juillet 1900, Berlin - 22 Février 1971, Berlin
Annemarie hase (1900-1971) fut l'une des artistes de cabaret les plus prolifiques dans le Berlin des années 1920-30.
La carrière de Annemarie Hase, et celle de nombreux autres avec elle, a été immédiatement stoppée lorsque les nazis ont pris le pouvoir en Allemagne.
En raison de son ascendance juive, elle a du vivre dans la clandestinité. Néanmoins, elle a décidé de rester en Allemagne aussi longtemps que possible et de travailler en tant que comédienne.
Elle se réfugia d'abord dans l'église évangélique puis au Jüdischen Kulturbund fondé en Juin 1933.
Elle donna des représentations dans des maisons privées et plus tard Café Léon (Berlin, Lehniner Platz).
Ayant de plus en plus de mal à survivre de son art tant les mesures répressives étaient pesantes, elle choisit l'exil à Londres en 1936.
Elle y participera au FKDB (Freie Deutsche Kulturbund) et travaille à la BBC à Londres. En 1947,
elle revient en Allemagne et joue Brecht au "Berliner Ensemble" puis à la « Schaubühne am Ufer Hallesches ».